Traitement mécanique-biologique des déchets biologiques et des fractions de déchets résiduels

Le traitement de déchets biologiques et résiduels est obligatoire selon la loi allemande sur le cycle des matières et des déchets. La directive sur les décharges de l'Union Européenne prescrit une réduction sensible des déchets dégradables biologiquement sur la quantité totale enfouie dans les années qui viennent.

L'intégration d'une installation de fermentation dans celle de traitement offre la possibilité de produire de l'énergie à partir de déchets et de réduire la part dégradable biologiquement.

La Schwarting Biosystem fournit des installations de traitement mécanique-biologique depuis la réception des déchets jusqu'à la livraison du digestat traité. Les déchets versés dans une cuve de réception sont d'abord préparés au moyen d'une combinaison de dispositifs de tamisage, broyage et de sélection durant le traitement préliminaire mécanique. Les déchets sont triés en plusieurs flux : fractions plastiques et métaux pour le tri sélectif, fractions à grande valeur calorifique pour l'exploitation thermique et une fraction riche en organismes pour le traitement ultérieur par fermentation.

La fraction organique est mélangée dans une cuve de réception spéciale avec des eaux de processus puis amenée à l'installation de fermentation. Cette dernière se compose d'un ou de plusieurs digesteurs dotés de malaxeurs. Un agitateur central et un système d'extraction de sédiments font partie de l'équipement de ces digesteurs. Le digestat est séché et peut ensuite être traité par compostage.




Figure 1 : Photo agrandie


Figure 3 : Photo agrandie